Publication – « Le scribe d’archives dans l’Occident médiéval formations, carrières, réseaux », dir. Xavier Hermand, Jean-François Nieus, Étienne Renard

Contrairement aux scribes « de bibliothèque », les scribes « d’archives » – l’étiquette désigne ici de façon ouverte tous les acteurs de la pratique scripturaire dans le champ foisonnant des sources documentaires – sont très souvent les auteurs intellectuels des textes qu’ils tracent sur le parchemin ou le papier. Pour beaucoup d’entre eux, l’acte quotidien d’écrire n’est donc pas une fin en soi, ni même forcément un aspect prédominant du labeur ; ils exercent une ou plusieurs fonction(s) qui dépasse(nt) parfois très largement le cadre de cette activité technique. La palette de leurs profils socioprofessionnels présente une infinie variété, marquée par d’énormes écarts de statut et de prestige que le seul maniement commun de l’écriture ne saurait gommer. Qui étaient-ils vraiment ? Même si les médiévistes à l’œuvre dans les archives les côtoient intimement à travers leurs productions écrites, bien peu de recherches leur ont été dédiées : l’historiographie se contente trop souvent d’images d’Épinal qui masquent la complexité et la diversité des situations de terrain. Certes, la plupart des scribes se dérobent à l’historien, frappés d’anonymat. D’autres, cependant, se laissent saisir à la faveur d’une carrière saillante ou d’un dossier loquace : en reconstituant leurs parcours, ce volume collectif vise à jeter les fondements d’une histoire sociale des « scribes d’archives » dans l’Occident latin du second Moyen Âge.

dIS-9782503584331-1

Table des matières :

Avant-propos — XAVIER HERMAND, JEAN-FRANCOIS NIEUS, ÉTIENNE RENARD

Solutions ecclésiastiques / Ecclesiastical Solutions

Formazione e attività degli scriptores della Chiesa nella Toscana occidentale tra i secoli X e XII (prima metà) — ANDREA PUGLIA
Les scribes au travail à Saint-Aubin d’Angers (France de l’Ouest, XIe-XIIe siècles) — CHANTAL SENSÉBY
Écrire pour Aulps. Pratiques diplomatiques et scribes des archives d’un monastère cistercien au diocèse de Genève du XIIe au XIVe siècle — ARNAUD DELERCE
Scripteurs et production documentaire dans le Chablais médiéval : le Minutarium Maius de l’abbaye de Saint-Maurice d’Agaune (Suisse) (fin XIIIe-début XIVe siècle) — BERNARD ANDENMATTEN et NADIA TOGNI

Administrations princières / Princely Administrations

Pedro Kendúlfiz († 1051), Notary of the Royal Chancery of León: Training, Career, and Relationships — AINOA CASTRO CORREA
Scribes in the Chancery of Henry II, King of England, 1154-1189 — NICHOLAS VINCENT
Les breviatores, scribes de documents comptables des comtes de Flandre au XIIe siècle — THÉRÈSE DE HEMPTINNE
Les scribes comtaux au service de Jeanne de Constantinople, comtesse de Flandre et de Hainaut (1212-1244). Une approche pluridisciplinaire : diplomatique, paléographie et prosopographie — ELS DE PAERMENTIER
Allinus of Haarlem (fl. 1174-1222) : Monk, Clerk, Historiographer. The Reconstruction of a many-sided Career — JAN W.J. BURGERS
Clercs, notaires, professionnels. Le personnel de la chancellerie des comtes de Hainaut sous les Avesnes (1280-1345) — VALERIA VAN CAMP
Au coeur de l’Archivium regium : scribes d’archives en Provence angevine, milieu du XIIIe-fin du XIVe siècle — THIERRY PÉCOUT
Les secrétaires du duc de Bar Robert Ier : l’exemple de Clarin de Crépey (fin XIVe-début XVe siècle) — MATHIAS BOUYER
The Notaries of the Count of Luna at the End of the Middle Ages — FRANCISCO JAVIER ÁLVAREZ CARBAJAL

Notaires / Notaries

« Publico notario, notario meo »: Careers and Connections of Portuguese Scribes in the Middle Ages — MARIA CRISTINA CUNHA et MARIA JOÃO SILVA
Le notariat dans les campagnes de Florence : Chianti et Val d’Arno supérieur et Val di Pesa aux XIIe et XIIIe siècles — PHILIPPE LEFEUVRE
« Ego Anselmus Boccardus notarius sacri palatii tradidi et scripsi ». Le parcours professionnel et social d’un notaire milanais (seconde moitié du XIIIe siècle-début du XIVe siècle) — TIMOTHY SALEMME
Figures de notaires bas-normands : profils sociaux et choix de carrière (1280-1520) — ISABELLE BRETTHAUER
Les scribes d’archives et de Cort Major dans la principauté de Béarn à la fin du Moyen Âge — DOMINIQUE BIDOT-GERMA

Contextes urbains / Urban Contexts

Un notaire pour un notable : Guilhem del Bosc et le cartulaire de Pons de Capdenier (Toulouse, 1225-1228) — GABRIEL POISSON
Chirographes et compétences linguistiques des clercs des villes francophones du Nord — SÉBASTIEN HAMEL et SERGE LUSIGNAN
Le scribe à Laon et à Soissons : au service de l’Église, du roi et de la ville. Esquisses de carrières (XIIIe-XVe siècles) — CAROLINE SIMONET

Écritures comptables / Accounting Records

Poinsot Guichart demeurant à Montréal (vers 1341-vers 1428). Réussir par l’écrit dans un bourg ducal de Bourgogne au tournant des XIVe et XVe siècles — MATTHIEU LEGUIL
Du « scribe » au « comptable ». Profil en évolution ou émergence d’un nouvel acteur des écritures ? — JEAN-MARIE YANTE
Le « comptable » et son registre en Normandie orientale à la fin du Moyen Âge — ISABELLE THEILLER

Conclusions — PAUL BERTRAND

Informations pratiques :

Le scribe d’archives dans l’Occident médiéval formations, carrières, réseaux, dir. Xavier Hermand, Jean-François Nieus, Étienne Renard, Turnhout, Brepols, 2019 (Utrecht Studies in Medieval Literacy, 43). XV+530 p., 77 b/w ill., 13 b/w tables, 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-58433-1. Prix : 125 euros.

Source : Brepols


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.