Publication – « Vecteurs de l’idéel et mutation des sociétés politiques. Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », éd. Jean-Philippe Genet

Ce volume contient les actes des deux dernières conférences romaines organisées dans le cadre de SAS en 2013 et 2014. Après avoir examiné des concepts clés (la légitimité, la vérité, la valeur) et des composantes du système de communication (les rituels, le marquage de la ville et du statut social, le système de représentation, le langage politique), il s’est agi de tester la possibilité de construire un modèle général du lien entre la transformation des sociétés politiques dans le cadre de la genèse de l’État moderne et la mutation culturelle de l’Occident latin médiéval, tout en mettant l’accent sur l’un de ses déclencheurs majeurs, la Réforme grégorienne.

Ce volume clôt ainsi provisoirement cette recherche sur le fonctionnement et la puissance des mécanismes qui fondent la légitimité du pouvoir et le rendent acceptable dans le cadre d’une sémiotique de l’État moderne telle que les vecteurs du système de communication permettent de l’explorer.

Table des matières :

Avant-propos
Jean-Philippe Genet

Introduction

Un modèle en question ?
Jean-Philippe Genet

Vecteurs de l’idéel et mutations des sociétés politiques
Jean-Philippe Genet

Quelques remarques sur « Vecteurs de l’idéel et mutations des sociétés politiques »
Jean-Claude Schmitt

Partie I. L’IMPACT DE L’ÉVOLUTION CULTURELLE

Révolution intellectuelle ou révolution des « intellectuels » ? Intellectuels organiques et société politique aux derniers siècles du Moyen Âge
Antoine Destemberg

Academics as Councellors of German Kings and Rulers (ca. 1350-1550)
Rainer Christoph Schwinges

Littérature, esthétisation et politique en Angleterre à la fin du Moyen Âge
Aude Mairey

Quelques réflexions pour une histoire matérielle de la culture écrite dans le monde occidental
Ezio Ornato

La révolution du droit est-elle une révolution de la justice ? Le cas français aux XIVe et XVe siècles
Claude Gauvard

Partie II. PRATIQUE DE L’ÉTAT ET LANGAGE POLITIQUE

Le style de l’État. Réflexions sur la naissance et le développement de la phraséologie étatique occidentale (XIIe-XVIIe s.)
Benoît Grévin

L’usage politique des citations bibliques et des apologues classiques : une petite contribution au problème des relations entre culture ecclésiastique et culture laïque entre le XIIe et le XIVe siècle
Paolo Cammarosano

Dominer, administrer, gouverner. L’écrit administratif et la question de l’État
Pierre Chastang

Vérité ou coutume ? Une dialectique triangulaire entre les pouvoirs symboliques de l’Église, des villes et de l’État dans le comté de Flandre au XIIIe siècle
Jan Dumolyn

Partie III. LANGUES ET POUVOIRS : POUR UNE APPROCHE COMPARATIVE

Langues des rois et communication civile en France et en Angleterre (XIIIe-XVe siècle) : l’origine lointaine des langues nationales
Serge Lusignan

Langues du pouvoir et sociétés traditionnelles. Jalons pour un comparatisme eurasiatique (Moyen Âge-époque moderne)
Benoît Grévin

Zoé et Théodora (1042). Opinion populaire, sexes et genres, société politique, communication : les balbutiements d’un « État moderne » byzantin ? 
Georges Sidéris

Partie IV. IMAGE ET SOCIÉTÉ POLITIQUE

Un esempio di comunicazione visuale della regina ungarese con i suoi sudditi in Dalmazia tardomedievale : l’arca di San Simeone Profeta a Zara
Nikola Jakšić

Usages et mésusages des images selon les prédicateurs du Moyen Âge (XIIIe-XVe s.)
Marie Anne Polo de Beaulieu

Fête, pouvoir et images dans la Rome pontificale
Martine Boiteux

La gloire des humbles : peuple en armes et monument aux morts au début du XVIe siècle
Joana Barreto

Partie V. AUTOUR ET AU-DELÀ DU MODÈLE

La nouvelle emprise empirique sur le monde en Europe occidentale, Xe-XIIIe siècle
Wim Blockmans

Entre tribus et État, entre Maghreb et Mashrek : le califat-imâmat almohade (XIe-XIIIesiècle)
Pascal Buresi

Le modèle vu depuis la péninsule Ibérique : le pouvoir royal comme opérateur
François Foronda

Dénationaliser le passé, désétatiser le politique : les apports d’un dialogue nouveau entre historiographies française et italienne des formations politiques de la fin du Moyen Âge
Solal Abélès

Les réformes protestantes, une rupture à ne pas oublier
Jean-Marie Le Gall

Conclusion

Genetique de l’État médiéval. Pour ne surtout pas conclure
Patrick Boucheron

Informations pratiques :

Vecteurs de l’idéel et mutation des sociétés politiques. Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640), éd. Jean-Philippe Genet, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2021 (Histoire ancienne et médiévale). 542 p., 24 x 16 cm. ISBN :979-10-351-0635-5. Prix : 24 euros.

Source : Éditions de la Sorbonne


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search