Publication (open access) – « #révolution de l’écrit. Essor et développement de la culture écrite (XIIe-XVe siècles) », dir. Aurélie Stuckens

Accès : ici

Depuis environ 5000 ans, la culture écrite (écritures, documents, supports) a connu différents temps forts, notamment dans les derniers siècles du Moyen Âge, bien avant le développement de l’imprimerie. À partir des XIIe-XIIIe siècles, l’écrit connaît un essor sans précédent au sein de la société occidentale. Il devient, pour une diversité d’individus, un outil indispensable, de gestion et de mémoire, à conserver précieusement. C’est une révolution. Qu’en reste-t-il, aujourd’hui ? Une variété d’écrits et de types documentaires, imaginés ou développés à cette époque ; des milliers de mots tracés par des milliers de mains qui ont pris la plume, et ne l’ont plus lâchée.

Du scriptorium monastique à l’administration princière, du banc des échevins à la demeure aristocratique, rencontrez celles et ceux qui ont rédigé, scellé, enluminé, lu, sauvegardé et transmis les écrits qui ont traversé le temps jusqu’à nous. Approchez un lieu étonnant de découverte de documents en contexte archéologique ; apprenez quelques secrets de l’art de l’enluminure tel qu’il est encore pratiqué de nos jours ; examinez de près les matériaux de l’écrit médiéval, apprivoisés à la lumière des techniques actuelles. Au fil des pages, des photographies invitent à observer parchemins, papiers, sceaux, reliures, lettres et dessins. Gageons que vous ne regarderez plus du même oeil le feuillet ou le livre que vous tiendrez entre vos mains.

Informations pratiques :

#révolution de l’écrit. Essor et développement de la culture écrite (XIIe-XVe siècles), dir. Aurélie Stuckens, Bouvignes, Maison du Patrimoine médiéval mosan, 2022. Format A4, 228 pages. Prix (imprimé) : 25 euros. 

Source : Maison du Patrimoine médiéval mosan


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.