Appel à contribution – Quo Vadis. La fabrique des savoirs à l’ère numérique

De nombreux projets de thèse sur l’histoire de l’Europe du ve au xvie siècle témoignent de l’actualité des nouvelles approches issues de l’histoire du savoir (Wissensgeschichte) et des humanités numériques. Quo vadis ouvre un espace de discussion franco-allemand pour les doctorants et les étudiants de master dont les projets utilisent les méthodes et les théories de ces domaines de recherche comme approches analytiques. L’objectif est de mettre en contact les jeunes chercheurs et chercheuses : les chercheurs présentent leurs projets ainsi qu’un article scientifique de la littérature, essentiel à leur recherche. Ces textes sont envoyés aux participants au préalable. Le séminaire ne se limite pas aux seules études historiques médiévales, mais profite d’approches interdisciplinaires, notamment de l’histoire numérique, des études romanes, des études germaniques ou encore de la sociologie.

Nous recherchons de jeunes chercheurs travaillant sur l’histoire de l’Europe du ve au xvie siècle, qui ont utilisé une approche de l’histoire du savoir ou des méthodes des humanités numériques, pour interroger leurs sources dans leurs contextes d’émission. De nombreux projets témoignent de l’intérêt actuel pour les conditions contemporaines de production et de transmission du savoir, ce qui leur permet de repérer des lieux et des espaces inconnus, car ils déterminent la portée du savoir. Ainsi, l’aula d’un évêque devient une salle de cours, les monastères, des laboratoires d’innovation ou la chancellerie royale, un lieu de mise en ordre, autant d’espaces de savoir, créés qu’il convient d’explorer. Sur la base d’une publication scientifique sélectionnée, la méthode utilisée ou la théorie suivie dans le projet doit être présentée afin de discuter ensemble des problèmes qui découlent de son utilisation dans le cadre d’un travail scientifique, dans l’objectif de trouver des solutions à ceux-ci.

Les langues de travail sont l’allemand, le français et l’anglais. Les organisatrices sont en charge de la modération, chaque personne intervenant dans la langue de son choix. Les séances du prochain séminaire se dérouleront du mois d’avril à la fin du mois de juillet 2024.

La candidature doit être constituée d’un résumé du projet de recherches (3 000 signes, espaces compris), d’une proposition d’article scientifique à discuter. Un court CV académique est souhaité. Les candidatures sont à envoyer en un seul PDF avant le 31 janvier 2024 à l’adresse suivante : quovadis@geschichte.uni-freiburg.de. Les réponses seront connues au plus tard le 29 février 2024.

Nous invitons toutes les personnes intéressées à assister aux séances de cet hiver. Vous trouverez le programme sous peu sur notre site internet : https://mittelalter2.geschichte.uni-freiburg.de/kolloquien/quo-vadis. »Quo vadis. La fabrique des savoirs à l’ère numérique« est organisé par Maria-Elena Kammerlander (Fribourg-en-Brisgau) et Pauline Spychala (IHA).

Quo vadis se déroule en coopération avec la Gesellschaft für Universitäts- und Wissenschaftsgeschichte, le Trier Center for Digital Humanities, le Centre de recherche en histoire européenne comparée de l’Université Paris-Est Créteil (EA 4392) ainsi qu’avec le Centre Lucien Febvre de l’Université de Franche-Comté (EA 2273).

Source : Institut historique allemand


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
François Otchakovsky-Laurens (21 septembre 2023). Appel à contribution – Quo Vadis. La fabrique des savoirs à l’ère numérique. Registres de délibérations urbains au Moyen Âge. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tk7k


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search