Dauphiné – Provence – Savoie

Vous pouvez également accéder directement à la collection  » Dauphiné – Provence – Savoie  » de la base de données Zotero du groupe bibliographique REGIDEL

 

Aubenas, R., Étude sur le notariat provençal au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime, Aix-en-Provence, Éditions du feu, 1931.

Balossino, S., « A l’origine de l’autonomie communale: les attributs matériels du gouvernement des villes de Provence occidentale (XIIe-XIIIe siècles) », dans Jean-Courret, E. et al. (éds.), Le bazar de l’hôtel de ville: les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval (XIIe-XVe siècle), Bordeaux, Ausonius Éditions, 2016, pp. 201‑213.

Balossino, S., I podestà sulle sponde del Rodano. Arles e Avignone nei secoli XII e XIII, Rome, Viella, 2015 (Italia comunale e signorile 7).

Balossino, S., « Notaire et institutions communales dans la basse vallée du Rhône (XIIe – moitié du XIIIe s.) », dans Mailloux, A. et Verdon, L. (éds.), Le notaire, entre métier et espace public en Europe, VIIIe-XVIIIe s., Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2008, pp. 183‑197.

Balossino, S., Formes du pouvoir dans les communes de la basse vallée du Rhône  (XIIe siècle – milieu du XIIIe s.) : l’exemple d’Arles et d’Avignon, Université de Florence/EHESS, Thèse de doctorat soutenue en 2007.

Bernardi, P., « Les à-côtés de l’écrit. Réflexions sur les modalités de la commande artisanale », dans Grévin, B. et Mairey, A. (éds.), Le Moyen Âge dans le texte. Cinq ans d’histoire textuelle au Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris, Paris, Publications de la Sorbonne, 2016, pp. 229‑240.

Bernardi, P., « En marge des contrats : notes sur la comptabilité des notaires médiévaux et sur la rémunération des actes », dans Faggion, L., Mailloux, A. et Verdon, L. (éds.), Le notaire, entre métier et espace public en Europe, VIIIe-XVIIIe s., Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2008, pp. 53‑65.

Bonnaud, J.-L., « Les juges locaux du comte de Provence au XIVe siècle : entre la ville, la pratique privée et l’État », dans Chiffoleau, J., Gauvard, C. et Zorzi, A. (éds.), Pratiques sociales et politiques judiciaires dans les villes de l’Occident européen à la fin du Moyen Age, Rome, École française de Rome, 2007 (Collection de l’École française de Rome 385).

Bonnaud, J.-L., Un État en Provence. Les officiers locaux du comte de Provence au XIVe siècle (1309-1382), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007.

Bonnaud, J.-L., « La “fonction publique” locale en Provence au XIVe siècle selon l’informatio de gagiis », Memini, Travaux et documents, n° 1, 1997, pp. 43‑71.

Bonnaud, J.-L., Les agents locaux de l’administration royale en Provence au XIVe siècle : catalogue et étude des carrières, Université de Montréal, Thèse de 3e cycle soutenue en 1997.

Bonnaud, J.-L., « La transmission de l’information administrative en Provence au XIVe siècle : l’exemple de la viguerie de Forcalquier », Provence historique, n° 184, 1996, pp. 221‑227.

Bonnaud, J.-L., « L’origine géographique des clavaires et notaires de cour de l’administration comtale locale en Provence au XIVe siècle », dans Drendel, J. (éd.), La société rurale et les institutions gouvernementales au Moyen Âge. Actes du colloque de Montréal, 13-15 mai 1993, Montréal, Ceres, 1995, pp. 131‑147.

Bourrilly, V.-L., « Marseille. La vie et les institutions municipales », dans Masson, P. (éd.), Les Bouches-du-Rhône, Encyclopédie départementale, Paris-Marseille, Champion-Archives départementales, 1935, pp. 171‑263.

Boyer, J.-P., « Cis donta l’orguel de Marseille. Une identité entre commune et municipalité (mi-XIIIe – mi-XIVe siècle) », dans Gilli, P. et Salvatori, E. (éds.), identités urbaines au Moyen Âge : Regard sur les villes du Midi français. Actes du colloque de Montpellier 8-9 décembre 2011, Turnhout, Brepols, 2014, pp. 225‑250.

Boyer, J.-P., « Prédication à Marseille : un sermon pour Louis d’Anjou », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 311‑318.

Boyer, J.-P., « Une journée qui fit Marseille », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 207‑213.

Boyer, J.-P., « Entre soumission au prince et consentement : Le rituel d’échange des serments à Marseille (1252-1348) », dans Coulet, N. et Guyotjeannin, O. (éds.), La ville au Moyen Âge, 120e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Paris, C.T.H.S., 1998, pp. 207‑219.

Boyer, J.-P., Hommes et communautés du haut pays niçois médiéval. La Vésubie, Nice, Centre d’études médiévales de Nice, 1990.

Boyer, J.-P., « D’un espace administratif à un espace politique : les assemblées de communautés du comté de Vintimille et du Val de Lantosque (circa 1347-1530) », dans 110e congrès national des Sociétés savantes, Montpellier, C.T.H.S., 1985, pp. 81‑101.

Boyer, J.-P., « Communautés villageoises et État angevin. Une approche au travers de quelques exemples de Haute Provence Orientale (XIIIe-XIVe s.) », dans Genèse de l’État moderne en Méditerranée. Approches historique et anthropologique des pratiques et des représentations, Actes des tables rondes de septembre 1987 et mars 1988 à Paris, Rome, École française de Rome, 193apr. J.-C., pp. 243‑265 (Collection de l’École française de Rome 168).

Bresc, H., « La démocratie dans les communautés et dans l’État en France méridionale et en Provence aux derniers siècles du Moyen Âge », dans Peladan, J. (éd.), Actes de l’université d’été 2002-2003 de l’Universitat occitana d’Estiu, Nîmes, MARPOC-IEO, 2004, pp. 21‑36.

Bresc, H., « Les municipalités provençales entre autonomie et dépendance : Draguignan (1360-1440) », dans Le Prince, la ville et le bourgeois (XIVe-XVIIIe siècles), Paris, Nolin, 2004, pp. 25‑45.

Bresc, Henri, « La pratique linguistique des municipalités. Sicile et Provence, 1300-1400 », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, vol. 117, 2005, pp. 641‑664.

Busquet, R., Les origines et le développement des institutions communales à Marseille et en Provence au Moyen Age, Marseille, Éditions municipales, 1949.

Carlin, M.-L., La pénétration du droit romain dans les actes de la pratique provençale, Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1961 (Bibliothèque d’Histoire du Droit et Droit romain).

Castelnuovo, G., « Contra morem solitum : un conflit d’archives savoyard en 1397. Quelques réglexions sur l’écrit, ses pouvoirs et les pouvoirs dans une principauté du bas Moyen Âge », Reti medievali, n° 1, 2008, pp. 1‑19.

Chastang, P. et Otchakovsky-Laurens, F., « Les statuts urbains de Marseille. Acteurs, rhétorique et mise par écrit de la norme », dans Lett, D. (éd.), La confection des statuts dans les sociétés méditerranéennes de l’Occident (XIIe-XVe s.), Statuts, écritures et pratiques sociales – I, Paris, Publications de la Sorbonne, 2017.

Chiffoleau, J., « Entre le religieux et le politique : les confréries du Saint-Esprit en Provence et en Comtat Venaissin à la fin du Moyen Âge », dans Le mouvement confraternel au Moyen Âge. France, Italie, Suisse, Actes de la table ronde de Lausanne (mai 1985), Rome, École française de Rome, 1987, pp. 9‑40 (Collection de l’École française de Rome).

Chiffoleau, J., « Les confréries, la mort et la religion en Comtat Venaissin à la fin du Moyen Âge », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, vol. 91, n° 2, 1979, pp. 785‑825.

Chiffoleau, J., « Charité et assistance en Avignon et dans le Comtat Venaissin (fin XIIIe-fin du XIVe siècle) », Cahiers de Fanjeaux, n° 13, 1978, pp. 59‑85.

Clair, S., « Émergence et normalisation d’une autonomie communale », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 181‑185.

Cortez, F., Les grands officiers royaux en Provence au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Société d’études provençales, 1921.

Coulet, N., « Un registre de délibérations du chapitre cathédral d’Aix à la fin du XVe siècle », Provence historique, n° 259, juin 2016, pp. 153‑167.

Coulet, N., « Entrées royales au XIVe siècle : un rituel du faste et de la cohésion municipale », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009.

Coulet, N., « Les délibérations communales en Provence au Moyen Âge », dans Carozzi, C. et Taviani-Carozzi, H. (éds.), Le médiéviste devant ses sources, questions et méthodes, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2004, pp. 227‑247.

Coulet, N., « Les bibliothèques aixoises du XVe siècle (1433-1448) », Cahiers de Fanjeaux, 1996, pp. 209‑239.

Coulet, N., « Dévotions communales : Marseille entre Saint Victor, Saint Lazare et Saint Louis (XIIIe-XVe s.) », dans Vauchez, A. (éd.), La religion civique à l’époque médiévale et moderne (chrétienté et islam), actes du colloque de Nanterre, 21-23 juin 1993, Rome, École française de Rome, 1995 (Collection de l’École française de Rome).

Coulet, N., « Les juristes dans les villes de la Provence médiévale », dans Les sociétés urbaines en France méridionale et en péninsule ibérique au Moyen Âge. Actes du colloque de Pau, 21-23 septembre 1988, Paris, 1991, pp. 311‑328.

Coulet, N., « Procession, espace urbain, communauté civique », Cahiers de Fanjeaux, n° 17, 1989, pp. 381‑397.

Coulet, N., Aix en Provence. Espace et relations d’une capitale (milieu XIVe – milieu XVe s.), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 1988.

Coulet, N., « Le mouvement confraternel en Provence et dans le Comtat Venaissin », dans Le mouvement confraternel au Moyen Âge. France, Italie, Suisse, Actes de la table ronde de Lausanne (mai 1985), Rome, École française de Rome, 1987, pp. 95‑96 (Collection de l’École française de Rome).

Coulet, N., Le village de Provence au bas Moyen Âge, Aix-en-Provence, Cahiers du centre d’études des sociétés méditerranéennes, 1987.

Coulet, N., « Les confréries du Saint-Esprit en Provence : pour une enquête », dans Histoire sociale, sensibilités collectives et mentalités. Mélanges Robert Mandrou, Paris, Presses Universitaires de France, 1985, pp. 205‑217.

Coulet, N., « Hôpitaux et œuvres d’assistance dans le diocèse et la ville d’Aix-en-Provence », Cahiers de Fanjeaux, n° 13, 1977, pp. 213‑238.

Coulet, N., « Les entrées solennelles en Provence au XIVe siècle », Ethnologie française, n° 7, 1977, pp. 63‑82.

Coulet, N., « Le livre de raison d’un marchand : Jean Blaise, c. 1329-1337 », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 277 275apr. J.-C.

Coulet, N. et Stouff, L., « Les institutions communales dans les villages en Provence au Bas Moyen Âge », Études rurales, n° 63‑64, 1976, pp. 67‑81.

Crémieux, A., Le VIe livre des statuts de Marseille, Aix-en-Provence, Chauvet, 1917.

Cubells, M., « Les pratiques politiques à Marseille au milieu du XVIIe siècle », Provence historique, n° 202, décembre 2000, pp. 413‑426.

Drendel, J. (éd.), La société rurale et les institutions gouvernementales au Moyen Âge. Actes du colloque de Montréal, 13-15 mai 1993, Montréal, Ceres, 1995.

Drendel, J., Society and Economy in a Medieval Provencal Town : Trets, 1296-1347, Toronto, University of Toronto, 1991.

Droguet, A., « Une ville au miroir de ses comptes : les dépenses de Marseille à la fin du XIVème siècle », Provence historique, vol. 30, n° 120, 1980, pp. 171‑213.

Droguet, Alain, Les finances municipales de Marseille dans la seconde moitié du XIVe siècle, Pariz, Ecole nationale des chartes, Thèse de l’E.N.C. soutenue en 1975.

Gallo, A., Sisteron au Moyen-Age Un atelier de la démocratie (XIIIème-XIVème siècle), Paris, C.T.H.S., 2016.

Gallo, A., La communauté de Sisteron (XIIIe-XIVe siècle) : l’exercice du pouvoir urbain : rythmes et enjeux, Aix-en-Provence, Université d’Aix-Marseille, novembre 2009.

Gallo, A., « Écrire, conserver et revendiquer les droits d’une communauté urbaine provençale aux XIIIe-XIVe siècles », dans L’autorité de l’écrit au Moyen Âge, Actes du XXXIXe congrès de la SHMESP (Le Caire, 30 avril-5 mai 2008), Paris, Publications de la Sorbonne, 2009, pp. 317‑343.

Gallo, A., « Quia talis tractatus longus esset et sumptuosus, argumenter les finances de guerre à Sisteron en 1391 », Provence historique, n° 232, juin 2008, pp. 137‑159.

Gallo, A., « Justice et municipalité : le cas de Sisteron au XIVe siècle », dans Boyer, J.-P., Mailloux, A. et Verdon, L. (éds.), La justice temporelle dans les territoires angevins, Rome, École française de Rome, 415 403apr. J.-C. (Collection de l’École française de Rome).

Gaudreault, L., Pouvoir, mémoire et identité : le premier registre de délibérations communales de Brignoles (1387-1391), édition et analyse, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2014.

Gaudreault, L., Pouvoir, mémoire et identité : Le premier registre de délibérations communales de Brignoles (1387-1391), Edition et analyse, Maîtrise en histoire, Montréal, Université du Québec à Montréal, mai 2010.

Gaudreault, L., « Écrit pragmatique, écrit symbolique : le premier registre de délibérations communales de Brignoles (1387-1391) », Memini, Travaux et documents, n° 12, 2008, pp. 149‑190.

Giordanengo, G., « L’État et le droit en Provence », dans L’État angevin. Pouvoir, culture et société entre XIIIe et XVe siècle. Actes du colloque international (Rome-Naples, 7-11 novembre 1995), Rome, École française de Rome, 1998, pp. 35‑80 (Collection de l’École française de Rome 245).

Giordanengo, G., « Bertrand du Pont, notaire d’Avignon et son formulaire (2e quart du XIIIe siècle) », Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, n° 24, 1976, pp. 317‑327.

Giordanengo, G., « Jeux de pouvoir et science juridique à Marseille. Une consultation de Bernard Sabors et de Thomas Sauteyrargues (1323) », Provence historique, n° 215, 55-72, p. 2004.

Gouffran, L.-H., « L’écriture comptable d’un marchand provençal au tournant du XVe siècle : les comptabilités de Bertrand Rocafort d’Hyères », Comptabilités, n° 4, s.d., p. 2012.

Gouiran, G. et Hébert, M. (éds.), Le livre « Potentia » des États de Provence (1391-1523), Paris, C.T.H.S., 1997.

Gouron, A., La science du droit dans le Midi de la France au Moyen Âge, Londres, Variorum, 1984.

Gouron, A., « Le rôle social des juristes dans les villes méridionales au Moyen Âge », dans Gouron, A. (éd.), La science du droit dans le Midi de la France au Moyen Âge, Londres, Variorum, 1984, pp. 55‑67.

Gouron, A., « Aux origines de l’“émergence” du droit : glossateurs et coutumes méridionales (XIIe-milieu du XIIIe siècle) », dans Mélanges en hommage à Jacques Ellul, Bordeaux, I.E.P. de Bordeaux, 1983, pp. 255‑270.

Gouron, A., « Le rôle social des juristes dans les villes méridionales au Moyen Âge », dans Villes de l’Europe méditerranéenne et de l’Europe occidentale du Moyen Âge au XIXe siècle, Actes du colloque de Nice, Nice, Annales de la Faculté des lettres de Nice, 1969, pp. 55‑69.

Gouron, A., « La diffusion des consulats méridionaux et l’expansion du droit romain aux XIIe et XIIIe siècles », Bibliothèque de l’École des Chartes, 1963, pp. 26‑76.

Grava, Y., « Les ambassades provençales au XIVe siècle et les enjeux de la communication », dans La Circulation des nouvelles aux Moyen Âge, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 24ème congrès, Avignon, 1993, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne – École française de Rome, 1994, pp. 25‑36.

Grava, Y., « La mémoire, une base de l’organisation politique des communautés provençales au XIVe siècle », dans Temps, mémoire et tradition au Moyen Âge, Aix-en-Provence, 1983, pp. 69‑94.

Grava, Y., « Fiscalité, organisation de la société et répartition des pouvoirs en Provence : Martigues au XIVe siècle », dans Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, Limoges, philologie et histoire, 1977, pp. 151‑169.

Grava, Y., « Pouvoir et administration en Provence au XIVe siècle », dans Actes du XIe colloque des historiens français et soviétiques (18-21 septembre 1989)., Paris, C.T.H.S., 27-55.

Hébert, M., « L’enquête de 1319-1320 sur la cavalcade en Provence », dans Pécout, T. (éd.), Quand gouverner c’est enquêter. Les pratiques politiques de l’enquête princière (Occident, XIIIe-XIVe siècles), Actes du colloque international d’Aix-en-Provence et Marseille, mars 200, Paris, De Boccard, 2010, pp. 357‑384.

Hébert, M., « Les cartulaires municipaux de Provence à la fin du Moyen Âge. Jalons pour une enquête », Memini, Travaux et documents, n° 12, 2008, pp. 43‑83.

Hébert, M. (éd.), Regeste des états de Provence, 1347-1480, Paris, C.T.H.S., 2007.

Hébert, M., « “Bonnes villes” et capitales régionales : fiscalité d’état et identités urbaines en Provence autour de 1400 », dans Menjot, D., Rigaudière, A. et Sanchez Martinez, M. (éds.), L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (XIIIe-XVe siècle), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005, pp. 527‑542.

Hébert, M., « Assemblées locales et états de Provence sous Charles VIII et Louis XII : les conseils de la baillie de Barjols », Provence historique, n° 215, mars 2004, pp. 35‑53.

Hébert, M., « Aspects de la culture politique en Provence au XIVe siècle », Cahiers de Fanjeaux, n° 35, 2000, pp. 475‑496.

Hébert, M., « Latin et vernaculaire. Quelles langues écrit-on en Provence à la fin du Moyen Âge ? », Provence historique, vol. 47, n° 188, 1997, pp. 281‑299.

Hébert, M., « Voce preconia : note sur les criées publiques en Provence », dans Mornet, E. et Morenzoni, F. (éds.), Milieux naturels, espaces sociaux. Études offertes à Robert Delort, Paris, 1997, pp. 689‑701.

Hébert, M., « Communications et société politique : les villes et l’État en Provence aux XIVe et XVe siècles », dans La Circulation des Nouvelles au Moyen Âge. Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 24ème congrès, Avignon, 1993, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne – École française de Rome, 1994, pp. 231‑242.

Hébert, M., « Le théâtre de l’État : rites et discours dans les assemblées provençales de la fin du Moyen Âge », Historical Reflections/Réflexions historiques, n° 19, 1993, pp. 267‑278.

Hébert, M., « Les assemblées représentatives et la genèse de l’État moderne en Provence (XIIIe-XVe siècle) », dans Genèse de l’État moderne en Méditerranée. Approches historique et anthropologique des pratiques et des représentations. Actes des tables rondes de Paris (24-26 septembre 1987 et 18-19 mars 1988), Rome, École française de Rome, 1993, pp. 267‑284 (Collection de l’École française de Rome 168).

Hébert, M., « La cristallisation d’une identité : les États de Provence, 1347-1360 », dans Dolan, C. (éd.), Événement, identité, histoire, Québec, Editions du septentrion, 1991, pp. 151‑164.

Hébert, M., « Les ordonnances de 1289-1294 et les origines de l’enquête domaniale de Charles II », Provence historique, vol. 36, n° 143, 1986, pp. 45‑67.

Hébert, M., Tarascon au XIVe siècle, histoire d’une communauté urbaine, La Calade, Edisud, 1979.

Hollard, C.-F., « Le notaire-secrétaire de la ville d’Avignon autour de 1500 : l’émergence d’une fonction », dans Faggion, L., Mailloux, A. et Verdon, L. (éds.), Le notaire, entre métier et espace public en Europe, VIIIe-XVIIIe s., Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2008, pp. 199‑209.

Jansen, P., « La participation des communautés et de leurs représentants à l’enquête comtale de 1332-1333 », dans Pécout, T. (éd.), Quand Gouverner c’est enquêter, Les pratiques politiques de l’enquête princière (Occident, XIIIe-XVe siècles), Actes du colloque international d’Aix-en-Provence et Marseille, mars 2009, Paris, De Boccard, 2010, pp. 397‑419.

Kaiser, W., Marseille au temps des troubles, Morphologie sociale et luttes de factions, 1559-1596, Paris, E.H.E.S.S., 1992.

Law-Kam Cio, C., Édition commentée du premier registre de délibérations municipales de la ville de Barjols (1373-1393), Maîtrise en histoire, Montréal, Université du Québec à Montréal, Mémoire de maîtrise soutenu en 2009.

Law-Kam Cio, C., « Le premier registre de délibérations municipales de la ville de Barjols (1376-1393) », Memini, Travaux et documents, n° 12, 2008, pp. 191‑232.

Maret, A., « Les délibérations municipales de Marseille des années 1470 : mise en scène d’un pouvoir municipal à l’épreuve », REGIDEL-Registres de délibérations urbains au Moyen Âge, 8 février 2018, [En ligne]. <https://regidel.hypotheses.org/394>. (Consulté le 17 mars 2018).

Maurel, C., « Pouvoir royal et pouvoir municipal (XIVe-XVe siècle) », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 225‑231.

Maurel, C., « Réformes municipales et luttes politique à Marseille au tournant du XVe au XVIe siècle », Provence historique, n° 202, décembre 2000, pp. 391‑413.

Otchakovsky-Laurens, F., « L’assemblée de ville, la tutelle du prince et les statuts à Marseille au milieu du XIVe siècle », dans Lett, D. (éd.), Statuts communaux et circulations documentaires dans les sociétés méditerranéennes de l’Occident (XIIe-XVe siècle), Paris-Trieste, Éditions de la Sorbonne-CERM, 2018, pp. 55‑67.

Otchakovsky-Laurens, F., « Marseille au XIVe siècle, commune autonome ou simple pièce sur l’échiquier politique angevin ? », dans Marin, B. et al. (éds.), Villes en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2018, pp. 325‑340.

Otchakovsky-Laurens, F., La vie politique à Marseille sous la domination angevine (1348-1385), Rome, École française de Rome, 2017 (Collection de l’École française de Rome 543).

Otchakovsky-Laurens, F., « Marseille et la couronne napolitaine : crise dynastique et mensonges politiques à la fin du xive siècle », dans Vaillancourt, L. (éd.), « Des bruits courent » : rumeurs et propagande au temps des Valois, Paris, Hermann, 2017.

Otchakovsky-Laurens, F., « L’assemblée marseillaise au xive siècle, quelle existence matérielle ? », dans Jean-Courret, E. et al. (éds.), Le bazar de l’hôtel de ville. Les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval, Bordeaux, Ausonius, 2016, pp. 215‑229.

Otchakovsky-Laurens, F., « Lettres validées, lettres fausses : jeux de pouvoir et correspondance à l’assemblée de Marseille au xive siècle », dans Dumézil, B. et Vissière, L. (éds.), Épistolaire Politique II : authentiques et autographes, Actes du colloque de Paris-Sorbonne 27-28 janvier 2012, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2016, pp. 83‑98.

Otchakovsky-Laurens, F., « S’assembler, délibérer, enregistrer au XIVe siècle : quand Marseille se constitue en institution », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, vol. 127, n° 1, 2015, [En ligne]. <http://journals.openedition.org/mefrm/2556>. (Consulté le 6 février 2018).

Otchakovsky-Laurens, F., « Les assemblées municipales marseillaises au XIVe siècle et l’enregistrement de la parole publique », dans Mailloux, A. et Verdon, L. (éds.), L’Enquête en questions. De la réalité à la “vérité” dans les modes de gouvernement. Moyen Âge-Temps modernes, Paris, C.N.R.S., 2014, pp. 85‑101.

Otchakovsky-Laurens, F., « Par l’écrit et par le droit : la construction du bien commun à Marseille au XIVe siècle », Le Moyen Âge, vol. 2014, n° 3‑4, 2014, pp. 657‑672.

Otchakovsky-Laurens, F., « Unifier Marseille en 1348 : un enjeu identitaire pour l’assemblée urbaine », dans Gilli, P. et Salvatori, E. (éds.), Les identités urbaines méridionales : Regards sur les villes du Midi français, Actes du colloque de Montpellier 8-9 décembre 2011, Turnhout, Brepols, 2014, pp. 205‑227.

Otchakovsky-Laurens, F., « 1348, Marseille s’unifie, son assemblée s’affirme », Rives méditerranéennes, n° 42, juin 2012, pp. 13‑28.

Pécout, T. (éd.), Quand Gouverner c’est enquêter, Les pratiques politiques de l’enquête princière (Occident, XIIIe-XVe siècles), Actes du colloque international d’Aix-en-Provence et Marseille, mars 2009, Paris, De Boccard, 2010.

Pécout, T., « La commune, le droit et le comte excommunié », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 188‑196.

Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009.

Pécout, T., « Un projet collectif : l’édition de l’enquête générale ordonnée par Robert d’Anjou en 1331 et menée en 1332-1333 dans les comtés de Provence, de Forcalquier et de Vintimille, par Leopardo da Foligno », Provence historique, vol. 50, n° 221, 2005, pp. 370‑377.

Pécout, T., « Mémoire de l’État, gestion de la mémoire. À propos de deux cartulaires de la Chambre des comptes de Provence (1278-c. 1332) », Memini, Travaux et documents, n° 8, 2004, pp. 29‑58.

Poly, J.-P., « Les légistes provençaux et la diffusion du droit romain dans le Midi », Recueil de mémoires et travaux publié par la société d’histoire du droit et des institutions des anciens pays de droit écrit, vol. 9, 1974, pp. 613‑635.

Ramage, M., « Le Notariat, pratique juridique et sociale », Médiévales, n° 59, 2010, pp. 127‑143.

Rück, P., L’ordinamento degli archivi ducali di Savoia sotto Amedeo VIII, Rome, Ministero per i beni e le attività culturali, 1977.

Smail, D.L., « Hatred as a Social Institution in Late Medieval Society », Speculum, n° 76, 2001, pp. 90‑126.

Stouff, L., « Les registres de notaires d’Arles (début XVe s.-1450). Quelques problèmes posés par l’utilisation des archives notariales », Provence historique, n° 100, 1975, pp. 305‑324.

Theis, V., Le gouvernement pontifical du Comtat Venaissin, Rome, École française de Rome, 2012 (Collection de l’École française de Rome 464).

Varitille, F., « De la naissance d’un gouvernement urbain à la fixation de l’écrit délibératif. Digne, fin XIVe-début XVe s. », REGIDEL-Registres de délibérations urbains au Moyen Âge, 25 novembre 2016, [En ligne]. <https://regidel.hypotheses.org/189>. (Consulté le 17 mars 2018).

Verdon, L., La Voix des dominés. Communautés et seigneurie en Provence au bas Moyen Âge, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012.

Verdon, L., « Les notaires, officiers du comte de Provence aux XIIIe et XIVe siècle », Rives méditerranéennes, n° 28, 2-7, p. 2007.

La Circulation des Nouvelles au Moyen Âge. Actes des congrès de la S.H.M.E.S.P., 24ème congrès, Avignon, 1993, Paris-Rome, 1994.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search