Communauté (urbaine, villageoise)

Vous pouvez également accéder directement à la collection « Communauté (urbaine, villageoise) » de la base de données Zotero du groupe bibliographique REGIDEL.

 

Abélès, S., Assujettir pour libérer. Les vecteurs matériels et idéels de l’expansion territoriale de la commune de Florence au XIVe siècle, Thèse de doctorat, Paris, Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Università di Firenze, 2016.

Albini, G. (éd.), Le scritture del comune. Amministrazione e memoria nelle città dei secoli XII et XIII, Turin, Scriptorium, 1998.

Babero, A., Un’oligarchia urbana. Politica ed economia a Torino fra Tre e Quattrocento, Rome, 1995.

Balossino, S., « A l’origine de l’autonomie communale: les attributs matériels du gouvernement des villes de Provence occidentale (XIIe-XIIIe siècles) », dans Jean-Courret, E. et al. (éds.), Le bazar de l’hôtel de ville: les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval (XIIe-XVe siècle), Bordeaux, Ausonius Éditions, 2016, pp. 201‑213.

Balossino, S., I podestà sulle sponde del Rodano. Arles e Avignone nei secoli XII e XIII, Rome, Viella, 2015 (Italia comunale e signorile 7).

Balossino, S., Formes du pouvoir dans les communes de la basse vallée du Rhône  (XIIe siècle – milieu du XIIIe s.) : l’exemple d’Arles et d’Avignon, Université de Florence/EHESS, Thèse de doctorat soutenue en 2007.

Barbero, A., « Gruppi e rapporti sociali », dans Comba, R. (éd.), Storia di Torino. vol. II : Il basso Medioevo e la prima età moderna (1280-1536), Turin, 1997, pp. 161‑213.

Bonin, P. et al. (éds.), Le gouvernement des communautés politiques à la fin du Moyen Âge, Actes du colloque en l’honneur d’Albert Rigaudière, Paris, Panthéon-Assas, 2010.

Bonnaud, J.-L., « La “fonction publique” locale en Provence au XIVe siècle selon l’informatio de gagiis », Memini, Travaux et documents, n° 1, 1997, pp. 43‑71.

Bonnaud, J.-L., Les agents locaux de l’administration royale en Provence au XIVe siècle : catalogue et étude des carrières, Université de Montréal, Thèse de 3e cycle soutenue en 1997.

Bonnaud, J.-L., « L’origine géographique des clavaires et notaires de cour de l’administration comtale locale en Provence au XIVe siècle », dans Drendel, J. (éd.), La société rurale et les institutions gouvernementales au Moyen Âge. Actes du colloque de Montréal, 13-15 mai 1993, Montréal, Ceres, 1995, pp. 131‑147.

Boone, M., « Les pouvoirs et leurs représentations dans les villes des anciens Pays-Bas (XIVe-XVe siècle) », dans Crouzet-Pavan, É. (éd.), Villes de Flandre et d’Italie (XIIIe-XVIe siècles). Les enseignements d’une comparaison, Turnhout, Brepols, 2008, pp. 175‑206.

Bordes, F., Formes et enjeux d’une mémoire urbaine au bas Moyen Age : Le premier « Livre des histoires de Toulouse (1295-1532), Thèse de doctorat, Toulouse, Toulouse – Le Mirail, 2006.

Bordone, R., Uno stato d’animo. Memoria del tempo e comportamenti urbani nel mondo comunale italiano, Florence, Firenze University Press, 2002.

Bordone, R., « “Civitas nobilis et antiqua”. Per una storia delle origini del movimento comunale in Piemonte », dans Piemonte medievale. Forme del potere e della società. Studi per Giovanni Tabacco, Turin, 1985, pp. 29‑61.

Boucheron, P., « Politisation et dépolitisation d’un lieu commun. Remarques sur la notion de Bien Commun dans les villes d’Italie centro-septentrionales entre commune et seigneurie », dans Lecuppre-Desjardin, É. et Van Bruane, A.-L. (éds.), De bono communi, Discours et pratique du Bien Commun dans les villes d’Europe (XIIIe au XVIe siècle), Turnhout, Brepols, 2010, pp. 237‑251.

Boucheron, P., « ‘Tournez les yeux pour admirer, vous qui exercez le pouvoir, celle qui est peinte ici’, La fresque du Bon Gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti », Annales. Histoire, Sciences Sociales, vol. 60, 2005, pp. 1137‑122.

Boucheron, P., Le pouvoir de bâtir : urbanisme et politique édilitaire à Milan, XIVe-XVe siècles, Rome, École française de Rome, 1998 (Collection de l’École française de Rome 239).

Boucheron, P. et Chiffoleau, J. (éds.), Les palais dans la ville : espaces urbains et lieux de la puissance publique dans la Méditerranée médiévale, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2004.

Boucheron, P. et Chiffoleau, J. (éds.), Religion et société urbaine au Moyen Âge: Études offertes à Jean-Louis Biget, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000.

Boucheron, P. et Mattéoni, O. (éds.), Les espaces sociaux de l’Italie urbaine, XIIe-XVe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2005.

Bourin, M., « Historiographie des communautés de la France méridionale », dans La Formation des communautés d’habitants au Moyen Âge. Perspectives historiographiques, Xanten, Lamop, 2003, [En ligne]. <https://lamop.univ-paris1.fr/fileadmin/lamop/publications/Communautes_habitants/Communaute_France_midi_Bourin_2003.pdf>. (Consulté le 30 janvier 2018).

Bourin, M., Villages médiévaux en bas Languedoc, genèse d’une sociabilité : Xe-XIVe siècles, tome II : La démocratie au village (XIIIe – XIVe siècle), Paris, L’Harmattan, 1987.

Bourin, M. et Durand, R., Vivre au village au Moyen Âge, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2000 1984.

Bourin, M. et Redon, O., « Les archives des communautés villageoises », dans Guichard, P. et Alexandre-Bidon, D. (éds.), prendre le XIIIe siècle. Études offertes à M.-Th. Lorçin, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1995, pp. 13‑27.

Boyer, J.-P., Hommes et communautés du haut pays niçois médiéval. La Vésubie, Nice, Centre d’études médiévales de Nice, 1990.

Boyer, J.-P., « Communautés villageoises et État angevin. Une approche au travers de quelques exemples de Haute Provence Orientale (XIIIe-XIVe s.) », dans Genèse de l’État moderne en Méditerranée. Approches historique et anthropologique des pratiques et des représentations, Actes des tables rondes de septembre 1987 et mars 1988 à Paris, Rome, École française de Rome, 193apr. J.-C., pp. 243‑265 (Collection de l’École française de Rome 168).

Buchholzer, L. et Lachaud, F., « Le serment dans les villes du bas Moyen Âge », Histoire urbaine, vol. 39, n° 1, avril 2014, pp. 7‑27.

Buchholzer, L. et Richard, O., « Jurer et faire jurer, Giving and Taking the Oath. The Oaths of Town Clerks (Upper Rhine, 15th-16th Centuries) », Histoire urbaine, n° 39, mai 2014, pp. 63‑84.

Buchholzer, L. et Richard, O., « Villes médiévales et serment : une enquête », dans Clémentz, É. (éd.), Autorité, liberté, contrainte en Alsace. Regards sur l’histoire d’Alsace XIe-XXIe siècle, Colmar, Place Stanislas, 2010, pp. 73‑81.

Butcher, A., « Textual Production and Vernacular Behaviour: Locating a Fifteenth-Century Administrative Books », dans Salter, E. et Wicker, H. (éds.), Vernacularity in England and Wales c. 1300-1550, Turnhout, Brepols, 2011, pp. 295‑323 (Utrecht Studies in Medieval Literacy 17).

Cammarosano, P., « Élites sociales et institutions politiques des villes libres en Italie de la fin du XIIe au début du XIVe siècle », dans Les Élites urbaines au Moyen Âge. Actes du 27e Congrès de la S.H.M.E.S. (Rome, mai 1997), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne – École française de Rome, 1997, pp. 193‑200.

Cammarosano, P., « I “Libri iurium” e la memoria storica delle città comunali », dans Albini, G. (éd.), Il senso della storia nella cultura medievale italiana (1100-1350) (Quattordicesimo Convegno di Studi, Pistoia, 14-17 maggio 1993), Pistoia, Centro Italiano di Studi di Storia e d’Arte, 1995, pp. 309‑325.

Certeau, M. de, Giard, L. et Mayol, P., L’Invention du quotidien, Paris, Gallimard, 1994.

Challet, V., Aysso es lo comessamen : écritures et mémoires du Montpellier médiéval, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2017.

Challet, V., Dumolyn, J. et Oliva Herrer, H.R. (éds.), La comunidad medieval como esfera publica, Séville, Universidad de Sevilla, 2014.

Chevalier, B., « Le pouvoir par le savoir : le renouvellement des élites urbaines en France au début de l’âge moderne (1350-1550) », dans Petitfrère, C. (éd.), Construction, reproduction et représentation des patriciats urbains de l’Antiquité au XXe siècle. Actes du colloque des 7, 8 et 9 septembre 1998, Tours, Centre d’histoire de la ville moderne et contemporaine, 1999, pp. 73‑81.

Chevalier, B., Les bonnes villes de France du XIVe au XVIe siècle, Paris, Aubier, 1982.

Chevalier, B., « Pouvoir royal et pouvoir urbain à Tours pendant la guerre de Cent Ans », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, n° 2, 1974, pp. 365‑392.

Chiffoleau, J., « Entre le religieux et le politique : les confréries du Saint-Esprit en Provence et en Comtat Venaissin à la fin du Moyen Âge », dans Le mouvement confraternel au Moyen Âge. France, Italie, Suisse, Actes de la table ronde de Lausanne (mai 1985), Rome, École française de Rome, 1987, pp. 9‑40 (Collection de l’École française de Rome).

Chiffoleau, J., « Les confréries, la mort et la religion en Comtat Venaissin à la fin du Moyen Âge », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, vol. 91, n° 2, 1979, pp. 785‑825.

Chiffoleau, J., « Charité et assistance en Avignon et dans le Comtat Venaissin (fin XIIIe-fin du XIVe siècle) », Cahiers de Fanjeaux, n° 13, 1978, pp. 59‑85.

Chittolini, G., « “Quasi città”. Borghi e terre in area lombarda nel tardo medioevo », Società e storia, vol. 47, 1990, pp. 3‑26.

Ciccaglioni, G., « Dal comune alla signoria? Lo spazio politico di Pisa nella prima metà del XIV secolo », Bullettino dell’Istituto storia italiano per il Medioevo, vol. 109, n° 1, 2007, pp. 235‑269.

Clair, S., « Émergence et normalisation d’une autonomie communale », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009, pp. 181‑185.

Contamine, P., « Mécanismes du pouvoir, information, sociétés politiques ; quelques remarques à propos de l’histoire politique de la France à la fin du Moyen Âge », dans L’histoire et ses méthodes, colloque franco-néerlandais d’Amsterdam en novembre 1980, Lille, Presses universitaires de Lille, 1982, pp. 51‑70.

Coste, L., Les lys et le chaperon. Les oligarchies municipales en France de la Renaissance à la Révolution, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2007.

Coulet, N., « Entrées royales au XIVe siècle : un rituel du faste et de la cohésion municipale », dans Pécout, T. (éd.), Marseille au Moyen Âge, entre Provence et Méditerranée. Les horizons d’une ville portuaire, Méolans-Revel, Désiris, 2009.

Coulet, N., « Dévotions communales : Marseille entre Saint Victor, Saint Lazare et Saint Louis (XIIIe-XVe s.) », dans Vauchez, A. (éd.), La religion civique à l’époque médiévale et moderne (chrétienté et islam), actes du colloque de Nanterre, 21-23 juin 1993, Rome, École française de Rome, 1995 (Collection de l’École française de Rome).

Coulet, N., « Procession, espace urbain, communauté civique », Cahiers de Fanjeaux, n° 17, 1989, pp. 381‑397.

Coulet, N., Aix en Provence. Espace et relations d’une capitale (milieu XIVe – milieu XVe s.), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 1988.

Coulet, N., « Le mouvement confraternel en Provence et dans le Comtat Venaissin », dans Le mouvement confraternel au Moyen Âge. France, Italie, Suisse, Actes de la table ronde de Lausanne (mai 1985), Rome, École française de Rome, 1987, pp. 95‑96 (Collection de l’École française de Rome).

Coulet, N., Le village de Provence au bas Moyen Âge, Aix-en-Provence, Cahiers du centre d’études des sociétés méditerranéennes, 1987.

Coulet, N., « Les confréries du Saint-Esprit en Provence : pour une enquête », dans Histoire sociale, sensibilités collectives et mentalités. Mélanges Robert Mandrou, Paris, Presses Universitaires de France, 1985, pp. 205‑217.

Coulet, N., « Hôpitaux et œuvres d’assistance dans le diocèse et la ville d’Aix-en-Provence », Cahiers de Fanjeaux, n° 13, 1977, pp. 213‑238.

Coulet, N., « Les entrées solennelles en Provence au XIVe siècle », Ethnologie française, n° 7, 1977, pp. 63‑82.

Coulet, N. et Guyotjeannin, O. (éds.), La ville au Moyen Âge, 120e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, section d’histoire médiévale et de philologie, Paris, C.T.H.S., 1998.

Coulet, N. et Stouff, L., « Les institutions communales dans les villages en Provence au Bas Moyen Âge », Études rurales, n° 63‑64, 1976, pp. 67‑81.

Crocq, L. (éd.), Le Prince, la ville et le bourgeois (XIVe-XVIIIe siècles), Paris, Nolin, 2004.

Crouzet-Pavan, É., « Pour le Bien Commun”… À propos des politiques urbaines dans l’Italie communale », dans Crouzet-Pavan, É. (éd.), Pouvoir et édilité. Les grands chantiers dans l’Italie communale et seigneuriale, Rome, École française de Rome, 2003, pp. 11‑40 (Collection de l’École française de Rome 302).

Crouzet-Pavan, É., Pouvoir et édilité. Les grands chantiers dans l’Italie communale et seigneuriale, Rome, École française de Rome, 2003 (Collection de l’École française de Rome 302).

Crouzet-Pavan, É., Venise : une invention de la ville, XIIIe-XVe siècle, Paris, Champ Vallon, 1997.

Crouzet-Pavan, É., Espaces, pouvoir et société à Venise à la fin du Moyen âge, Rome, Istituto storico italiano per il Medio Evo, 1992.

Crouzet-Pavan, É., « Politique urbaine et stratégie de pouvoir dans l’Italie communale », dans Menjot, D. et Pinol, J.-L. (éds.), Enjeux et expressions de la politique municipale (XIIe-XXe siècle), Paris, L’Harmattan, 1007, pp. 7‑20.

Dollinger, P., Wolff, P. et Guenée, S., Bibliographie d’histoire des villes de France, Paris, C. Klincksieck, 1967.

Drendel, J. (éd.), La société rurale et les institutions gouvernementales au Moyen Âge. Actes du colloque de Montréal, 13-15 mai 1993, Montréal, Ceres, 1995.

Drendel, J., Society and Economy in a Medieval Provencal Town : Trets, 1296-1347, Toronto, University of Toronto, 1991.

Francesconi, G.P., « Potere della scrittura e scritture del potere. Vent’anni dopo la Révolution documentaire di J.-C. Maire Vigueur », dans Caciorgna, M.T., Carocci, S. et Zorzi, A. (éds.), I comuni di Jean-Claude Maire Vigueur. Percorsi storiografici, Rome, Viella, 2014, pp. 135‑156.

Galetti, P. (éd.), Paesaggi, comunità, villaggi medievali, Atti del Convegno internazionale di studi, Bologna, 14-16 gennaio 2010, Spolète, Centro Italiano di studi sull’alto medioevo, 2012.

Gallo, A., Sisteron au Moyen-Age Un atelier de la démocratie (XIIIème-XIVème siècle), Paris, C.T.H.S., 2016.

Gallo, A., La communauté de Sisteron (XIIIe-XIVe siècle) : l’exercice du pouvoir urbain : rythmes et enjeux, Aix-en-Provence, Université d’Aix-Marseille, novembre 2009.

Ganshof, F.-L., Étude sur le développement des villes entre Loire et Rhin au Moyen âge, vol. 1, Paris, France, Belgique, Presses universitaires de France, 1943.

Garner, F., Un consulat et ses finances. Millau (1187-1461, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2006.

Gilli, P. et Salvatori, E. (éds.), Les identités urbaines au Moyen Âge : Regard sur les villes du Midi français. Actes du colloque de Montpellier 8-9 décembre 2011, Turnhout, Brepols, 2014.

Ginatempo, M., « Vivere “a modo di città” : i centri minori italiani nel Basso Medioevo: autonomie, privilegio, fiscalità », dans Città e campagne del basso Medioevo : studisulla società italiana offerti dagli allievi a Giuliano Pinto, Florence, Olschki, 2014, pp. 1‑30.

Gouron, A., « De l’impôt communal à l’impôt royal. Le cas de Montpellier », dans Menjot, D., Rigaudière, A. et Sanchez Martinez, M. (éds.), L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (XIIIe-XVe siècles), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière, 2005, pp. 239‑245.

Gouron, A., « Populus, legal entity and political autonomy », Fundamina, a Journal of Legal History, vol. 2, n° 2, 1996, pp. 249‑260.

Gouron, A., « Grande bourgeoisie et notables : l’aspect social de la “révolution” montpelliéraine de 1204 », Recueil de mémoires et travaux publié par la société d’histoire du droit et des institutions des anciens pays de droit écrit, n° 15, 1991, pp. 27‑48.

Grava, Y., « La mémoire, une base de l’organisation politique des communautés provençales au XIVe siècle », dans Temps, mémoire et tradition au Moyen Âge, Aix-en-Provence, 1983, pp. 69‑94.

Grava, Y., « Fiscalité, organisation de la société et répartition des pouvoirs en Provence : Martigues au XIVe siècle », dans Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, Limoges, philologie et histoire, 1977, pp. 151‑169.

Grava, Y., « Pouvoir et administration en Provence au XIVe siècle », dans Actes du XIe colloque des historiens français et soviétiques (18-21 septembre 1989)., Paris, C.T.H.S., 27-55.

Gravela, M., L’Élite torinese tra comune e principi d’Acaia: credito e partecipazione politica nel secolo XIV, Thèse d’habilitation, Turin, 2009.

Grillo, P., « La selezione del personale politico : podestà e vicari nelle signorie sovracittadine a cavallo fra Due e Trecento », dans Vallerani, M. (éd.), Tecniche di potere nel tardo medioevo, regimi comunali e signorie in Italia, Rome, Viella, 2010, pp. 25‑51.

Hébert, M., « “Bonnes villes” et capitales régionales : fiscalité d’état et identités urbaines en Provence autour de 1400 », dans Menjot, D., Rigaudière, A. et Sanchez Martinez, M. (éds.), L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (XIIIe-XVe siècle), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005, pp. 527‑542.

Hébert, M., « Assemblées locales et états de Provence sous Charles VIII et Louis XII : les conseils de la baillie de Barjols », Provence historique, n° 215, mars 2004, pp. 35‑53.

Hébert, M., « Aspects de la culture politique en Provence au XIVe siècle », Cahiers de Fanjeaux, n° 35, 2000, pp. 475‑496.

Hébert, M., Tarascon au XIVe siècle, histoire d’une communauté urbaine, La Calade, Edisud, 1979.

Igor Mineo, E., « Cose in comune e bene comune. L’ideologia della communità in Italia nel tardo medioevo », dans Gamberini, A., Genet, J.-P. et Zorzi, A. (éds.), The Langages of Political Society, Western Europe, 14th-17th Centuries, Rome, Viella, 2011, pp. 39‑67.

Jansen, P., « La participation des communautés et de leurs représentants à l’enquête comtale de 1332-1333 », dans Pécout, T. (éd.), Quand Gouverner c’est enquêter, Les pratiques politiques de l’enquête princière (Occident, XIIIe-XVe siècles), Actes du colloque international d’Aix-en-Provence et Marseille, mars 2009, Paris, De Boccard, 2010, pp. 397‑419.

Jansen, P., « Du service de la ville au service du prince : les voies de nouvelles de la considération sociale en Italie à la fin du Moyen Âge », dans Pontet, J. (éd.), À la recherche de la considération sociale. Colloque organisé par le CESURB-Histoire à Talence les 8 et 9 janvier 1998, Bordeaux, Bordeaux, Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine, 1999, pp. 89‑104.

Jean-Courret, E., « Faire maison commune. Les lieux de réunion de la Jurade à Bordeaux (XIIIe-XVe siècle) », dans Jean-Courret, E. et al. (éds.), Le bazar de l’hôtel de ville: les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval (XIIe-XVe siècle), Bordeaux, Ausonius Éditions, 2016, pp. 111‑136.

Kuchenbuch, L., Morsel, J. et Scheler, D. (éds.), La formation des communautés d’habitants au Moyen Âge. Perspectives historiographiques, Table ronde de Xanten (R.F.A.), les 19-22 juin 2003, avril 2005.

Larochelle, L., « Boni, probi et sufficientes ». Pouvoir et notabilité à Aix-en-Provence entre 1400 et 1535, Doctorat, Aix-en-Provence, Université de Provence, décembre 2002.

Lecuppre-Desjardin, É. et Van Bruane, A.-L. (éds.), De bono communi, Discours et pratique du Bien Commun dans les villes d’Europe (XIIIe au XVIe siècle), Turnhout, Brepols, 2010.

Leveleux-Teixeira, C., « Des serments collectifs au contrat politique ? (début du XVe siècle) », dans Foronda, F. (éd.), Avant le contrat social ? Le contrat politique dans l’occident médiéval, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, pp. 269‑289.

Luongo, A., Gubbio nel Trecento. Il comune popolare e la mutazione signorile, Rome, Viella, 2016.

Magnani, M., « Conflittualità politica in un comune ad ‘autonomia limitata’. L’esempio della Torino sabauda alla fine del Trecento », Bollettino Storico Bibliografico Subalpino, n° 2, s.d., pp. 449‑477.

Maire-Vigueur, J.-C., D’une ville à l’autre : structures matérielles et organisation de l’espace dans les villes européennes (XIIIe-XVIe s.), Actes du colloque organisé par l’École française de Rome avec le concours de l’Université de Rome (1986), Rome, École française de Rome, 1989 (Collection de l’École française de Rome 122).

Menant, F., « Commune », Dictionnaire du Moyen Âge, 2002, pp. 316‑318.

Menjot, D. et Pinol, J.-L. (éds.), Enjeux et expressions de la politique municipale (XIIe-XXe siècle), Paris, L’Harmattan, 1997.

Menjot, D., Rigaudière, A. et Sanchez Martinez, M. (éds.), L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (XIIIe-XVe siècles), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière, 2005.

Menjot, D. et Sanchez Martinez, M. (éds.), La fiscalité des villes au Moyen Âge, vol. 3, La redistribution de l’impôt, Toulouse, Privat, 2002.

Michaud-Quantin, P., Universitas, Expressions du mouvement communautaire dans le Moyen Âge latin, Paris, Vrin, 1970.

Milani, G., I comuni italiani. Secoli XII-XIV, Rome-Bari, Laterza, 2005.

Moeglin, J.-M., « “Performative Turn”, “communication politique” et rituels au Moyen Âge – à propos de deux ouvrages récents », Le Moyen Age, vol. 113, n° 2, 2007, pp. 393‑406.

Monnet, P., « Doit-on encore parler de patriciat dans les villes allemandes de la fin du Moyen Âge ? », Bulletin d’information de la Mission historique française en Allemagne, n° 32, 1997, pp. 54‑66.

Morsel, J., « Appropriation communautaire du territoire, ou appropriation territoriale de la communauté ? Observations en guise de conclusion », Hypothèses, vol. 2006, n° 1, 2006, pp. 89‑104.

Morsel, J., « Introduction », dans La formation des communautés d’habitants au Moyen Âge. Perspectives historiographiques, Xanten, 2003, [En ligne]. <http://lamop.univ-paris1.fr/archives/Xanten>. .

Morsel, J., « Du texte aux archives : le problème de la source », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre, n° 2, 2, pp. 1‑23.

Mouysset, S., Le pouvoir dans la bonne ville. Les consuls de Rodez sous l’Ancien Régime, Toulouse, Méridiennes, 2000.

Naegle, G., « Stadt, Recht und Krone. Französiche Städte, Königtum und Parlament im späten Mittelalter », Francia, n° 35, 2008, pp. 115‑148.

Noizet, H., « La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne. », Revue électronique des sciences humaines et sociales., octobre 2014, [En ligne]. <http://www.espacestemps.net/articles/la-ville-au-moyen-age-et-a-lepoque-moderne/#bodyftn12>. (Consulté le 13 octobre 2014).

Oliva Herrer, H.R., Challet, V. et Dumolyn, J., « La communauté comme espace de légitimité politique : bilan provisoire et perspectives de recherches », dans Genet, J.-P. (éd.), La légitimité implicite, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne – École française de Rome, 2015, pp. 189‑206, [En ligne]. <http://books.openedition.org/psorbonne/6617>. .

Otchakovsky-Laurens, F., « Marseille au XIVe siècle, commune autonome ou simple pièce sur l’échiquier politique angevin ? », dans Marin, B. et al. (éds.), Villes en Méditerranée au Moyen Âge et à l’époque moderne, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2018, pp. 325‑340.

Otchakovsky-Laurens, F., La vie politique à Marseille sous la domination angevine (1348-1385), Rome, École française de Rome, 2017 (Collection de l’École française de Rome 543).

Otchakovsky-Laurens, F., « L’assemblée marseillaise au xive siècle, quelle existence matérielle ? », dans Jean-Courret, E. et al. (éds.), Le bazar de l’hôtel de ville. Les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval, Bordeaux, Ausonius, 2016, pp. 215‑229.

Otchakovsky-Laurens, F., « S’assembler, délibérer, enregistrer au XIVe siècle : quand Marseille se constitue en institution », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, vol. 127, n° 1, 2015, [En ligne]. <http://journals.openedition.org/mefrm/2556>. (Consulté le 6 février 2018).

Otchakovsky-Laurens, F., « Unifier Marseille en 1348 : un enjeu identitaire pour l’assemblée urbaine », dans Gilli, P. et Salvatori, E. (éds.), Les identités urbaines méridionales : Regards sur les villes du Midi français, Actes du colloque de Montpellier 8-9 décembre 2011, Turnhout, Brepols, 2014, pp. 205‑227.

Otchakovsky-Laurens, F., « 1348, Marseille s’unifie, son assemblée s’affirme », Rives méditerranéennes, n° 42, juin 2012, pp. 13‑28.

Provero, L., Le parole dei sudditi. Azioni e scritture della politica nel Duecento, Spolète, Fondazione CISAM, 2012.

Puttevils, J. et al., « Political power and social groups, c.1300–c.1500 », dans Brown, A. et Dumolyn, J. (éds.), Medieval Bruges, c. 850-1550, s.d.

Rao, R., « Le signorie dell’Italia nord-occidentale fra istituzioni comunali e società (1280 ca.-1330 ca.) », dans Vallerani, M. (éd.), Tecniche del potere nel tardo medioevo, regimi comunali e signorie in Italia, Rome, Viella, 2010, pp. 53‑88.

Richard, O., Mémoires bourgeoises. Memoria et identité urbaine à Ratisbonne à la fin du Moyen Âge, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009.

Rigaudière, A., « Donner pour le Bien Commun et contribuer pour les biens communs dans les villes du Midi français du XIIIe au XVe siècle », dans Lecuppre-Desjardin, É. et Van Bruane, A.-L. (éds.), De bono communi, Discours et pratique du Bien Commun dans les villes d’Europe (XIIIe au XVIe siècle), Turnhout, Brepols, 2010, pp. 11‑53.

Rigaudière, A., Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, Anthropos, 1993.

Rigaudière, A., « Universitas, corpus, communitas et consulatus dans les chartes des villes et des bourgs d’Auvergne du XXe au XVe siècle », Revue historique de droit français et étranger, n° 66, 1988, pp. 337‑362.

Rigaudière, A., « Hiérarchie socio-professionnelle et gestion municipale dans les villes du Midi français au bas Moyen Âge », Revue historique, 1982, pp. 25‑68.

Rigaudière, A., Saint-Flour, ville d’Auvergne au bas Moyen Âge : Étude d’histoire administrative et financière, Paris, Presses Universitaires de France, 1982.

Rimmer, J., « The Language of Proprety: Vernacular in the Context of Late Medieval urban Identities », dans Salter, E. et Wicker, H. (éds.), Vernacularity in England and Wales c. 1300-1550, Turnhout, Brepols, 2011, pp. 269‑293 (Utrecht Studies in Medieval Literacy 17).

Saint-Denis, A., « L’apparition d’une identité urbaine dans les villes de commune de France du Nord aux XIIe et XIIIe siècles », dans Boone, M. et Stabel, P. (éds.), Shaping urban identity in late Medieval Europe, Leuven, Belgique, Garant, 2000, pp. 65‑87.

Smail, D.L., « Hatred as a Social Institution in Late Medieval Society », Speculum, n° 76, 2001, pp. 90‑126.

Theis, V., Le gouvernement pontifical du Comtat Venaissin, Rome, École française de Rome, 2012 (Collection de l’École française de Rome 464).

Vallerani, M., « Tecniche di potere nel tardo medioevo », dans Tecniche di potere nel tardo medioevo, regimi comunali e signorie in Italia, Rome, Viella, 2010, pp. 7‑24.

Vallerani, M., Tecniche di potere nel tardo medioevo, regimi comunali e signorie in Italia, Rome, Viella, 2010.

Varitille, F., « De la naissance d’un gouvernement urbain à la fixation de l’écrit délibératif. Digne, fin XIVe-début XVe s. », REGIDEL-Registres de délibérations urbains au Moyen Âge, 25 novembre 2016, [En ligne]. <https://regidel.hypotheses.org/189>. (Consulté le 17 mars 2018).

Vercauteren, F., « Les libertés urbaines et rurales du XIe au XIVe siècle », dans Les libertés urbaines et rurales du XIe au XIVe siècle, Colloque international de Spa, 5-8 septembre 1966, Bruxelles, Pro Civitate, 1968, pp. 13‑25.

Verdon, L., La Voix des dominés. Communautés et seigneurie en Provence au bas Moyen Âge, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012.

Wickham, C., Communautés et clientèles en Toscane au XIIe siècle. Les origines de la commune rurale dans la plaine de Lucques, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2001.

Wickham, C., Comunità e clientele nella Toscana del XII secolo. Le origini del comune rurale nella Piana di Lucca, Rome, Viella, 1995.

Les Élites urbaines au Moyen Âge. Actes du 27e Congrès de la S.H.M.E.S. (Rome, mai 1997), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne – École française de Rome, 1997.

Les libertés urbaines et rurales du XIe au XIVe siècle, Colloque international de Spa, 5-8 septembre 1966, Bruxelles, Pro Civitate, 1968 (Histoire 19).